Il est nécessaire de rappeler que, dans l’oeuvre de Carl Jung, ce concept est très présent. Le plus souvent alors un individu ou plusieurs doués d’une intuition particulièrement puissante, perçoivent ces transformations de l’inconscient collectif et les traduisent en idées communicables. », Différenciation individualisme/individuation. La raison est incapable de créer l’image, le symbole qui est irrationnel. Le conflit avec soi est souvent humiliant. Les Dieux païens sont aussi des archétypes de l’inconscient. L’âme et la vie de Carl Gustav Jung. Liberté : Nous ne jouissons pas d’une liberté souveraine : nous sommes perpétuellement menacés par certains facteurs psychiques qui en tant que « forces de la nature » peuvent nous prendre en leur possession. Cinq ouvrages principaux traitent du concept de l'âme en psychologie analytique dont : Problèmes de l'âme moderne, L'Âme et la vie, L'homme et ses symboles et Dialectique du moi et de l'inconscient ainsi que Les Énergies de l'âme. Il s’agit de « l’être collectif », du « Soi ». Responsabilité individuelle : « L’homme intelligent puise son enseignement de ses propres fautes ». Le paradoxe aussi étrange que cela semble, est une de nos possessions spirituelles suprêmes, alors que la pensée univoque est un signe de faiblesse. « Tant que l’élu cherche à atteindre un prestige, son action est créatrice, celle de son clan l’est également quand ce dernier cherche à lutter contre des forces hostiles et obscures. L'homme dans la seconde moitié (que l'on appelle le subconscient) est naturellement orienté vers le savoir parce que les forces déclinantes de son organisme permettent de subordonner les instincts aux intérêts culturels. La vie du Christ est archétypique. Il n’y a pas de solution à un problème, juste un enfouissement ou un dépassement. Du recueillement et de la prise de conscience de soi-même, Les Sept sermons aux morts et autres textes, Aïon. Selon Friedha Fordham « Jung a choisi les termes psyché et psychique pour parler de l'esprit et de l'activité mentale, car si esprit et mental sont principalement associés à la conscience, psyché et psychique couvrent à la fois la conscience et l'inconscient[1] ». L’orient apprend le non-agir, le fait de laisser venir. Si une infériorité est consciente, on a toujours la chance essentielle de la corriger. Ce que nous ressentons, provient de nous. « La disposition d’esprit primitive n’invente pas de mythes, elle les vit. Il est instrument de son œuvre. le chapitre IX est consacré à Jung et à la psychologie analytique, Traduction par Martine Devillers-Argouarc'h, « Qu'on se représente comme on voudra la relation entre Dieu et l'âme, une chose est certaine : l'âme ne peut pas être un « rien que » ; au contraire, elle a la dignité d'une entité à laquelle il est donné d'être consciente d'une relation avec la divinité, Ellenberger parle d'une approche révolutionnaire de la, Pour l'attitude de Jung vis-à-vis de la religion chrétienne voir, Les Sept sermons aux morts et autres textes, Aïon. La psychologie de la femme s’appuie sur l’Éros (relation psychique, amour), tandis que celle de l’homme sur le Logos (intérêt objectif, verbe). Il symbolise le déchaînement contre une humanité noblement assoupie dans la culture. L'Âme et la Vie Ce choix de textes - plus d'un millier - éclaire et illustre les aspects les plus caractéristiques, les plus accessibles aussi, de la doctrine de Jung. L’éducateur doit posséder un « enthousiasme pédagogique » et connaître ses points faibles. Ces idées se répandent ensuite avec rapidité, parce que des transformations analogues se sont produites dans l’inconscient d’autres hommes. et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Account & Lists Account Returns & Orders. Le monde est la souffrance de Dieu. Une chanson de Peter Gabriel – My Body is a cage Le but de la science n’est pas la description des faits, mais la découverte de la loi (ce qui est reproductible, ce qui peut être réinventé, ce qu’on peut reproduire dans le réel). Il faut distinguer la personne parfois égoïste et l’artiste, homme collectif qui porte et exprime l’âme inconsciente et active de l’humanité. Skip to main content.ca. Si l’ombre est refoulée et isolée de la conscience, elle ne sera jamais corrigée. Les malades ne veulent pas de discours moralisateurs. « Celui qui s’est forgé une persona trop avantageuse souffre d’une émotivité maladive. Freud se limitait au rêve et à son contenu latent, aux mots d'esprit, aux lapsus et enfin aux actes manqués, sans oublier le comportement pathologique et névrotique alors que Jung étend les manifestations inconscientes à la culture et aux systèmes de pensée. Est-ce un bien ou un mal de vouloir donner une image parfaite de soi-même? S’ils le paraissent parfois, c’est toujours à notre détriment. L’homme s’aliène au profit d’une personnalité artificielle. La psyché crée chaque jour la réalité. Il est important de se réformer soi-même avant de réformer le monde. On cherche à s’abstraire de la nécessité afin de ne pas prendre des décisions désagréables. Les enfreindre entraîne des névroses, « des périls de l’âme », bien connus des peuples primitifs. On a tendance à projeter notre psychologie sur autrui. Il se posera la question : qui suis-je donc pour que tout cela m’arrive ? « Les enfants sont éduqués par ce que l’adulte est et non par ses bavardages ». La vie n’est pas rationnelle, car elle possède un fondement en dehors de la raison humaine. Seul le doute est père de la vérité scientifique. Notre époque est celle de la mort et de la disparition de Dieu. Certains praticiens estiment que le rêve est indispensable au traitement des névroses, notamment ceux qui attribuent à l’inconscient un rôle déterminant. Le vrai sage est celui qui a su contrôler sa part de folie. La vie érotique ne s’épanouit que lorsque l’esprit et l’instinct se trouvent en une heureuse concordance. L'ÂME ET LA VIE: JUNG, CARL GUSTAV: 9782253064343: Books - Amazon.ca. Le spirituel et l’instinct se mêlent pour former l’énergie psychique. Son exploration de l’âme humaine (la psyché) l’a conduit à formuler un certain nombre d’hypothèses capitales, fruit d’une démarche rigoureuse et empirique. Or, le motif de cette souffrance est la stagnation spirituelle, la stérilité de l’âme. Les termes de « système psychique », de « psyché » ou d'« âme » sont tour à tour employés par Jung et ses collaborateurs, néanmoins Jung n'utilise pas le terme d'âme sans en reconnaître les connotations religieuses, ce qui lui valut la critique de mystique, notamment de la part de Freud ou de Richard Noll. Chaque concept de la psychologie jungienne, donne du sens à un aspect du système psychique. C'est donc cette recherche sur l'organisation du monde et sur la réalité de l'âme que les co-auteurs de cet ouvrage : Hubert Reeves, Michel Cazenave, Pierre Solié, Karl Pribram, Hansueli Etter et Marie-Louise von Franz, ont ici poursuivi avec des points de vue multidisciplinaires et une totale liberté de pensée. Jung pense que les maladies sexuelles ont un lien avec l’âme. L’histoire se trouve davantage dans notre sang que dans les grands volumes. Le culte des morts repose sur la croyance à la durée intemporelle de l’âme. Seules des modifications dans l’attitude profonde des individus peuvent être à l’origine de changement dans la psychologie des nations. Leur sens et leur but ne semblent pas résider dans leur solution, mais dans l’activité que nous dépensons inlassablement à les résoudre. » (…) c’est ainsi que les besoins psychiques d’un peuple s’accomplissent dans l’œuvre du poète et c’est pourquoi cette œuvre est en fait et en vérité plus qu’une destinée personnelle pour son auteur. « Les hommes qui s’imposent un éthique excessive dont la pensée, les sentiments et les actes sont toujours altruistes et idéalistes se vengent de cet intolérable idéalisme en se tendant des pièges. Elle est pleine, individualisée. Le danger est, d’écarter l’invisible, la part inconsciente, inconnue de tout être humain, d’oublier l’âme. Tout ce que la personne ne réussit pas à faire cadrer avec l’ensemble apparemment parfait sera refoulé, oublié, omis. L’âme en psychologie analytique désigne la vie intérieure de l'être. On éduque des enfants et parfois on néglige l’éducation des adultes. Pour interpréter un rêve, il faut connaître le contexte conscient et savoir que l’inconscient a une tendance compensatrice par rapport au conscient. En le rationalisant, nous avons écarté le besoin spirituel. L’homme qui se sent dans une situation difficile, qui sent qu’il a besoin de s’améliorer, bref, qui veut « devenir » est bien obligé de se consulter lui-même. Les charges et les titres sont des compensations faciles à des insuffisances personnelles. D’après Jung, psychologiquement, la naissance virginale existe. Bref, Jung a convoqué un ensemble de grandes traditions pour les questionner autant que pour alimenter sa propre réflexion sur l’âme humaine, la gnose, la théologie, la mythologie, la symbolique, le sens de l’alchimie, etc. Les plus grandes vertus, les créations les plus sublimes, comme aussi les pires défauts et les pires atrocités sont individuelles. Qu’est-ce qui entrave les progrès de la science ? » Issu d'une famille protestante, Carl Gustav Jung étudie au collège de Bâle et s'intéresse de près à l'Histoire et à la mythologie. l'âme et la Science », sous-titré de l'interrogation si subversive : « Existe-t-il un ordre a-causal ? C’est d’ailleurs pour cela que St Augustin remercia Dieu de ne pas l’avoir rendu responsable de ses rêves. Le rêve s’exprime toujours à l’aide de paraboles et d’allégories. L’arbre prend racine dans le sol. L’éducateur doit veiller à l’éducation de l’être et non au paraître. Cette idée nous donne déjà une piste sur le point de vue intégral qu’avait Jung à propos de l’être humain ; par ailleurs, il concevait l’enfance et la jeunesse comme les périodes les plus importantes de l’être humain, auxquelles il fallait prêter beaucoup plus d’attention. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Il nous dit aussi que « Sans émotion, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement. « La meilleure méthode [éducative] est celle qui sait faire pousser un arbre de façon qu’il remplisse le plus parfaitement possible les conditions de croissance mises en lui par la nature. «  Les religions sont des systèmes psychothérapeutiques (…). Les termes de système psychique, de psyché ou d'âme sont équivalents dans le cadre de la psychologie jungienne. ». Ce sont des images que la raison admet généralement comme étant sans valeur. Jung s’est également penché sur la tradition alchimique européenne et naturellement sur le christianisme. Dogme : facteur religieux d’une valeur inestimable, précisément à cause de son caractère absolu. La conquête de la conscience est le fruit le plus précieux de l’arbre de Vie. L’art de vivre est le plus noble des arts. C.G. L’âme représente la partie invisible de l’homme. L’âme humaine ne se trouve absolument pas en-dehors de la nature. Retrait gratuit dans + de 700 magasins Ce n’est pas une guérison, c’est une amputation. Ils sont pour lui des incapables à la recherche d’eux-mêmes. Ce sont des professions de foi et des perceptions de l’âme et en même temps des révélations et des manifestations de son essence. Il faut tenir compte de ce que nous trouvons inférieur. Adam et d'Ève rappellent le « péché » de la conscience. Par l’auto-sacrifice nous nous gagnons nous-mêmes, c'est-à-dire le Soi. Il explique aussi qu'en tout être humain se trouve une part d'ombre et de lumière. Dans l’état de guerre, on projette sur le voisin son propre état psychique : ainsi se crée le devoir sacré d’avoir les plus gros canons et les gaz les plus asphyxiants. » Elles expriment l’immensité du problème psychique en puissantes images. Cart All. Elle provient de l’esprit et du cœur. L’instinct traîne toujours à sa suite et dans son orbe des teneurs archétypiques aux aspects spirituels, teneurs par lesquelles il se trouve à la fois fondé et limité. ». "Il n’existe probablement pas une maladie du corps dans laquelle ne joue aucun facteur psychique, de même que dans nombre de troubles psychogènes interviennent des éléments corporels". ». Mais son but a toujours été de comprendre aussi profondément qu'il lui était Elle se condamne inévitablement à des catastrophes qui risquent de la détruire d’un seul coup. Action : ce qui importe, ce ne sont pas les bons et sages discours, c’est uniquement l’action. L’arbre magique confère à l’homme sa victoire sur la terre et subséquemment une plus grande victoire sur lui-même: il devient lui-même créateur et entre en concurrence avec Dieu. Il est possible que certain-e-s lecteur-trice-s soient surpris-es de voir apparaître le terme « âme » dans un livre de psychologie. On oublie trop souvent l’importance de « l’éducation de l’éducateur ». On les rencontre chez de nombreux auteurs, notamment Guibert de Nogent, où généralement ils désignent, respectivement, l'âme (anima) et L'Âme et la Vie est un ouvrage constitué de textes essentiels de Carl Gustav Jung, réunis et présentés par Jolande Jacobi, introduits par Michel Cazenave. Il est important de différencier âme et conscience. Les grands changements proviennent d’en bas. « L’art [pratique médicale] véritable est créateur et ce qui crée est au-delà de toute théorie. Ils ne peuvent être résolus que par un changement général dans l'attitude de l'homme. Elle est la partie de notre psyché qui nous connecte avec ce qui est éternel et procure la sensation de sens et de valeur à notre vie. Elle est la partie de notre psyché qui nous connecte avec ce qui est éternel et procure la sensation de sens et de valeur à notre vie. On sait qu'il s'est passionnément intéressé à l'alchimie, à l'histoire des religions, aux philosophies orientales et, plus largement, à toutes les productions symboliques de l'humanité, en tous lieux et en tout temps. Le rêve, qui demeure, comme chez Freud, la « voie royale » d'exploration de l'inconscient et les visions qui sont des rêves transgressant la barrière consciente, sont ainsi des appels directs de l'inconscient. De Lucien, Tomi a écrit ceci : Lucien Jung est, à mes yeux, l’un des plus grands talents que nous ayons en Alsace.Son réalisme tient d’une tradition classique qui, dans sa perfection, pénètre et reflète l’âme de ses sujets, au point que ses toiles sont les réincarnations de ses modèles. Les mythes nourrissent l’âme humaine. Soi : Le soi est l’ensemble complexe de la personnalité englobant le conscient et l’inconscient. La psychologie analytique décrit et révèle des « invariants de l'âme » selon Jung. Ils ont donné plus d’importance au texte biblique. Et il se manifestera par la transformation de leurs penchants, de leurs goûts et dégoûts personnels, et de leur conception de la vie et de ses valeurs, et seule une accumulation de telles métamorphoses individuelles amènera une solution collective. Jung — L’Âme et la vie, LGF, Livre de Poche, 1995. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ».